01 avril 2008

où il et question de mon orteil et de mon bourrelet

Il est 23h et j’ai pas sommeil, j’ai trop dormi pour la sieste. J’ai mangé 2 sweets à base de lait très cuit et de noix de cajou quand a achetées avec Sudha à Kumbakonam, c’est délicieux mais c’est une des sources directes de mon bourrelet indien, faut que j’arrête ça très vite. Ma blessure à l’orteil s’est infectée, ça s’arrange pas du tout et je peux à peine poser le pied.

Il ne fait que 32° mais l’humidité est de 70% ( c’est beaucoup), la conséquence directe est qu’on sue et que les choses pourrissent, mon pied inclus.

Je me relis et je réalise que dis que des inepties et que je ferais mieux d’aller me coucher. Le blog est un phénomène extrêmement mégalomaniaque : qu’est-ce sinon de la mégalomanie que de parler de son bourrelet et de son orteil et de le publier sur internet ? Livrer son intimité dans sa plus banale insignifiance en pâture à des lecteurs inconnus sans un soupçon de gène ni de culpabilité de faire perdre du temps aux gens qui lisent cela? Enfin, je perds bien mon temps à jouer à spider solitaire, peut-être y en a t-il qui aiment perdre le leur en lisant des histoires de graisse et de pus.

Pardon pour les autres.

Posté par cloepardi à 19:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur où il et question de mon orteil et de mon bourrelet

  • Mais à quoi sert donc un blog? A être mégalo? non je ne pense pas. Un blog est avant tout un instantané, un tranche de vie qu'on adresse certes à toutes la communauté, mais surtout à ceux qui connaissent l'existence de ton blog, de ceux qui l'on indiqué en marque-pages (où en favori selon le logiciel utilisé) à savoir ta famille, tes potes; qui où qu'il soient pensent à toi. Certes les bobos, les gouttes de sueur,... ne sont pas ce qu'il y à de plus pittoresque, mais quand tu es avec tes proches et que tu discutes de tout et de rien je suis prêt à parier immanquablement il y à un moment dans la discussion ou le quotidien revient au galop. Ben oui, oublie le quotidien, que reste t-il de nos existences??? Certes il en reste, mais forcement beaucoup moins. Le but du jeu, n'est pas -à mon sens- d'éradiquer le quotidien, mais au mieux de l'équilibrer avec la vie. Si chaque soir en se couchant on peux se dire qu'on à eu une émotion, une vrai émotion, de celles qui vous font réfléchir et donc grandir, alors je pense qu'on à beaucoup de chance. Ne gâtes pas la chance que tu à. Avoir fais le choix de partir en Inde est forcement une épreuve -dont j'en suis sur- tu sortiras grandie. Ne laisses pas quelques gouttes de pu venir te pourrir la vie.
    Cela dit soigne toi bien sinon Mémé va venir te botter les fesses. Allez je t'embrasse.
    François

    Posté par Tonton, 02 avril 2008 à 10:54 | | Répondre
Nouveau commentaire