22 mai 2008

Les jours s'en vont je demeure

Les jours sont longs seule a Udaipur. C’est la saison basse, quasiment pas de touristes, les salles de restau sont vides, les boutiques aussi, les serveurs et les marchands semblent déprimés. Pourtant il faut beau a Udaipur, et pas trop chaud ( ça veut dire moins de 40 l'aprem)

Pour passer le temps je lis, j’ai fini ‘Shalimar the clown’, roman de Salman Rushdie ou se mêle la fiction et la réalité; toute l’histoire du Cachemire. J’ai bien avance ‘Family matters” de Rohinton Mistry, histoires de famille, comme son nom l’indique chez des parsi de Calcutta. J’aurais peut être fini a temps pour pouvoir l’abandonner ici sans remords.

J'ai aussi poste pleins de photos de mes dernières aventures, Dharamsala, Manali, Amritsar et Haridwar, ça passe le temps. Faudra attendre encore un peu pour voir celles du Rajhastan.

Et puis j'ai repris la tache entreprise avec Pierre un jour de pluie a Dharamsala; apprendre des poème par coeur. Ainsi c'est Verlaine qui m'a tenu compagnie au petit déjeuner, Baudelaire cet après midi et je réserve Apolinaire pour demain.

Posté par cloepardi à 13:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les jours s'en vont je demeure

Nouveau commentaire