05 juin 2008

le mot de la fin

Je me suis donné un peu de temps pour l'écrire, ce mot de la fin, car si je l'avais écrit juste après mon arrivée, j'aurais été encore trop sous le choc pour être objective. Que la France paraît lente, vieille, triste, fade et superficielle après l'Inde!
Mais les habitudes revienent au galop et je me plaît de nouveau à marcher sur des trottoirs, boire des demis en terrasse, faire de la confiture de fraises et des gratins de courgettes.
La réalité de l'Inde s'éloigne peu à peu, tel le bateau-offrande déposé sur le Gange qui bientôt sera hors de vue. Et l'Inde bientôt ne sera plus que quelques souvenirs, des photographies et des saris bien pliés, bien rangés, que l'on ne remettra jamais.
Une page est tournée, une histoire se finit, commençons un nouveau livre! La prochaine histoire sera américaine et je ne connais encore ni la fin, ni l'intrigue.

Posté par cloepardi à 22:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur le mot de la fin

    évidement que la page se tourne, mais de là à penser que tout s'oublie, je pense,Ôh très chére nièce que tu pousses le bouchon un peu loin. Comme toujours les bons souvenirs chassent les mauvais et seul l'essentiel demeure; mais c'est avec le temps que tu te rendra compte de cela. Il restera toujours une part de toi qui -avec ou sans sari- sera indienne. Et c'est tant mieux, s'enrichir au contact des autres, se prendre des "ôh" et des "beurk" culturels te permettent de pas être trop "lente, vieille, triste, fade et superficielle". 20 ans après mon séjours en polynésie, il me revient des bribes d'émotion qui me permettent d'accepter, de relativiser de repartir du bon pied. Alors après le blues -quasi obligatoire- de toute rupture (quelque soit son type) tu repart vers de nouvelles aventures, écrire une nouvelle page de ton histoire. Alors va dans ce pays de fou furieux, trouve ton amour, et ramène le dans ton sac.
    La vie est un kaléidoscope, chaque parcelle de vie en est une facette (c'est chié comme phrase, non?). Je te salue bien bas, mes pensées suivent tes pas. Bizzzz, tonton

    Posté par Tonton, 08 juin 2008 à 10:25 | | Répondre
Nouveau commentaire