18 avril 2008

un four nomme Calcutta

Je viens juste de trouver le cyber café de la gare de Calcutta mais il ferme dans 15mn. C'est bien ennuyant, j'ai encore plus de 3 heures a attendre, mon train part a 23h 45.  J'ai fait tout le tour de la gare pour m'occuper ( c'est la plus grande d'Asie!) mais la je suis fatiguée.
J'ai jamais autant transpire de ma vie qu'a Calcutta, les gouttes de sueur tombent limite sur le clavier pendant que j'écris. Je n' aurais passe que 16h dans cette ville, dont au moins la moitie dans la gare et les bureaux ( j'ai essaye de changer mes billets pour  un train plus tôt mais mon sourire ne m'a pas aidée) J'ai eu un peu le temps de me balader et de faire quelques photos mais c'est très frustrant de rester si peu dans cette ville qui semble avoir tant a donner et a montrer.
Je vous en raconterais plus plus tard, je me fais chasser par le moustachu.

Posté par cloepardi à 17:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur un four nomme Calcutta

  • très belles photos de marché...
    l'Inde une bien belle destination
    profites en bien!

    Posté par Bonny Blue, 18 avril 2008 à 18:08 | | Répondre
  • Frustrations

    Oui, Cloé ! bien des occasions de frustration en ce pays. En premier lieu le malaise que donne la chaleur (remède - en 65 - : coca et tea with milk brûlant). Alertés par sa réputation, nous avions été voir Howrah station ; et par le pont, avions gagné la ville ; comme vous avez dû faire. Les avenues d'immeubles grisâtres, les rues moins glorieuses, tout était désolant. Un des lieux dont j'aurais conservé le moins de souvenirs. Je ne suis ni Dominique Lapierre, ni Mère Teresa.
    Les choses (particulièrement les sites et les oeuvres) sont comme les gens. Elles veulent qu'on se donne la peine d'aller les voir. Vous n'y ménagez pas votre peine. Si les images valaient les visites, on ne bougerait que pour se dégourdir les jambes.
    Mais se déplacer en Inde exige de l'héroïsme. Autrement vous auriez crocheté Khajuraho (entre Agra et Varanasi) et de "Ca'ctta" vous seriez descendue à Konarak et Bhubaneswar.
    Vous êtes sans doute en vacances "d'hiver" pour faire ce grand périple.
    Salut à l'Intrépide !

    Posté par Georges Guérin, 21 avril 2008 à 15:04 | | Répondre
Nouveau commentaire